SAINT-FELICIEN

« L’ARDECHOIS AU CŒUR FIDELE »
SAINT-FELICIEN Agrandir l'image
Précédent
  • Vue 360°
    0%
    1. SAINT-FELICIEN
    2. SAINT-FELICIEN
    Suivant

    Cousin du Saint-Marcellin mais en plus gros, plus riche & plus crémeux, sa croûte est naturellement  ivoire, au léger plissage souple.  L’affinage est au moins de 10 jours & son goût varie au fil du temps, du très doux à typé & persistant en bouche. C’est alors que sa pâte devenue coulante, il est présenté dans une coupelle. 45% M.G.  

    Envoyer à un ami

    SAINT-FELICIEN

    SAINT-FELICIEN

    Cousin du Saint-Marcellin mais en plus gros, plus riche & plus crémeux, sa croûte est naturellement  ivoire, au léger plissage souple.

     L’affinage est au moins de 10 jours & son goût varie au fil du temps, du très doux à typé & persistant en bouche.

    C’est alors que sa pâte devenue coulante, il est présenté dans une coupelle. 45% M.G.

     

    Destinataire :

    * Champs requis

      OU  Annuler

    6,12€

    Les caractéristiques

    Affinage

    2semaines

    Lait

    Lait de vache

    Intensité

    1 2 3 4 5

    Type de pâte

    Pâte molle

    Label

    AOC

    Ecusson

    Rhône-Alpes

    Rhône-Alpes

    Rhône-Alpes

    L’affinage est au moins de 10 jours & son goût varie au fil du temps, du très doux à typé & persistant en bouche.

    Originaire de Saint-Félicien village ardéchois, il est le cousin du Saint-Marcellin.

    On raconte que sa recette aurait été inventée au début du XXème siècle par un crémier lyonnais qui mélangea sont lait invendu avec de la crème.

    C’est alors que la légende donne à croire que c’est sur la Place Saint-Félicien, à Lyon, où ce crémier avait échoppe, qu’il prit son nom, place depuis débaptisée mais dont on peut situer l’endroit à une des extrémités de la Rue d’Austerlitz, dans le Quartier de la Croix Rousse.

     

    Pour la petite Histoire, Saint Félicien était Romain et avait pour frère, Saint Prime, qui ayant déclaré leur foi en Jésus Christ, furent victimes de l’Empire Romain sous Dioclétien et Maximilien et bien que condamnés à être dévorés par les lions, qui se couchèrent à leurs pieds, ont fini par être décapités !!!

     

    Avec un vin blanc sec du Sud-Ouest comme le Montravel, complexe aromatique fruité & vanillé qui enrobe le crémeux du fromage & toujours dans cette fameuse région,  un liquoreux comme le Monbazillac, côté soyeux & assise liquoreuse.

     

    Accord plus insolite avec un Champagne Brut Heidsiech, riche en intensité gazeuse, le fromage finira de le dompter le rendant plus gouleyant. Un final généreux, explosion de richesses insoupçonnées

     

    Autre accord insolite, un Pommeau de Normandie (Calvados et jus de pommes), une certaine puissance.

     

    & pour les plus audacieux, on tentera le mariage entre le Saint-Félicien & un pain gourmand aux fruits secs, abricots moelleux & pruneaux d’Agen, touche sucrée, presque un dessert, toute notre enfance, une petite madeleine à redécouvrir.

    Aucun avis n'a été publié pour le moment.

    Donnez votre avis

    SAINT-FELICIEN

    SAINT-FELICIEN

    Cousin du Saint-Marcellin mais en plus gros, plus riche & plus crémeux, sa croûte est naturellement  ivoire, au léger plissage souple.

     L’affinage est au moins de 10 jours & son goût varie au fil du temps, du très doux à typé & persistant en bouche.

    C’est alors que sa pâte devenue coulante, il est présenté dans une coupelle. 45% M.G.

     

    Nos engagements